Eclat 1 et 2, photographies numériques, noir et blanc, 2005







Delphine Colin, Eclat 1, 2005,
photographie noir et blanc,
80 X 60 cm








Delphine Colin, Eclat 2, 2005,
photographie noir et blanc,
80X60 cm




Ces deux réalisations sont centrées sur la question du miroir qui, au-delà de la photographie comprise comme reflet de la réalité, intervient dans mes images de manière matérielle. Créés artificiellement par montage numérique, ces reflets viennent briser le visage photographié et lui imposer l'aspect tranchant du miroir ; ou au contraire ils se superposent au visage, prenant alors une matérialité et une consistance toute charnelle. Les reflets provoquent une perturbation de l'espace de l'image, la troublent dans son unicité et engendrent une véritable tension entre l'original, l'image et l'image dans l'image, double d'un double où se confrontent réel et artificiel, visage photographié et reflet créé après-coup.